top of page

La pépinière des plantes

Nous  semons la majorité proposées à la vente. Ce mode de reproduction  procure une plus grande vigueur et une meilleure santé aux végétaux. Le bouturage est inévitable pour les plantes qui ne produisent pas de graines comme l'Estragon français ou pour conserver des caractères bien spécifiques comme pour la Menthe chocolat. Les semences ? Nous les achetons principalement chez Biaugerme (petit groupement de producteurs de graines basé sur les coteaux de l'Agenais en Lot et Garonne), Germinance (production artisanale de semences potagères biologiques en Maine et Loire (49) avec un réseau de producteurs de semences biologiques et biodynamiques) ou encore la Boite à graines (entreprise de production artisanale de graines potagères BIO)

P1040041[1].JPG

Les graines plus difficiles à trouver sont commandés auprès de Jelitto (producteur allemand de graines de plantes vivaces) Enfin, nous récoltons également quelques semences quand cela nous est possible. Et pour les boutures, elles proviennent toutes de nos plantes mères.

La totalité des plantes proposées à la vente sont produites à la pépinière depuis la graines ou la bouture à l'exception des fraisiers (stolons bio) et des framboisiers (ribanjou) que nous achetons encore en partie sous forme de très jeunes plants racinées. Si nous ne disposions pas à nos débuts de suffisamment ni de plants mères ni de variétés différentes, ls années passant, notre autonomie en production de petits fruits prend forme. La majorité des variétés dont nous disposons aujourd'hui proviennent de Ribanjou.

Le terreau : Faute de matériaux suffisants pour le produire à la pépinière, nous avons choisi de travailler avec du terreau, de la marque allemande Brill, d’excellente qualité, avec un très faible taux de tourbe noire. Cette dernière étant très longue à se renouveler dans les milieux naturels, son exploitation intensive conduit à un épuisement progressif des tourbières. Dans l'idéal, à l'avenir nous espérons réduire cette dépendance en fabriquant notre propre terreau à partir de compost.

Les serres : Nous possédons 2 serres de 40 m² en bâche transparente, non chauffée - sans table chauffante -, et une ombrière de la même surface, toutes trois du même modèle, fabriqué en France (Serre en direct). Elles sont abritées des vents forts du sud-ouest grâce à la présence d'une haie champêtre historiquement présente. Lors de l'installation de la prmière serre en mars 2017, nous avons planté une nouvelles haie d'arbustes au Nord pour la protéger des vents froids. On retrouve notamment  des argousiers, des baguenaudiers ou encore des shepherdies argentés, sur lesquels sont récoltons maintenant graines et boutures nécessaires à leur multiplcation.

Les plantes sue nous produisons sont destinées à vivre à l'extérieur, elle seront repiquées en pleine terre pour ceux qui ont la chance d'avoir un jardin, ou cultivés en pot pour les autres, sur plusieurs années pour les vivaces. Elles doivent donc grandir à leur rythme. Pour ce faire, alles germent et commencent leur croissance dans la serre avant d'être repiquées, souvent 2 fois, puis transférées directement à l'extérieur pour finir leur croissance avant d'être prête à la vente. En été, lorsque le soleil est brûlant, le tunnel d'ombre nous permet de limiter les arrosages et d'aider les plantes dans leurs premières semaines de croissance.

Vous l’avez compris les plantes démarrent donc leur vie dans des conditions privilégiées mais non forcées, sans aucun système de chauffage qui accélérerait leur rythme de croissance et qui tendrait à les fragiliser.

salade.jpg

Des plantes comestibles et médicinales

La plupart des plantes que nous cultivons peuvent se manger. Nous en consommons d'ailleurs presque quotidiennement toute l'année. Nous sommes adeptes des salades composées, qui (à la bonne saison) rassemblent plus de 15 espèces de végétaux dans le même saladier. Les aromatiques, quant à elles, classiques ou moins connues, ajoutent la touche de différence dans grand nombre de nos plats. C'est cette immense possibilité de diversifier le régime alimentaire et les goûts que nous voulons partager.

Celles qui ne se mangent pas sont médicinales ou bonnes compagnes du jardin. Elles s’utilisent en extraits végétaux, en infusions, ou encore en vermifuges pour nos animaux.

IMG_0163.JPG

Qui sommes-nous?

 

Issus d'une formation universitaire en écologie, nous avons tous deux travaillé dans des associations naturalistes et en institut de recherche en biologie de la conservation. En 2015, après un an de pratique dans des micro-fermes (wwoofing),  nous avons fait le choix de nous installer sur les terres familiales de Thomas à Saint-Loup en Charente Maritime pour y construire notre lieu de vie, apprendre de la terre et lui apporter nos soins et tout notre respect. Nous avons bâti, en partie en auto construction, une petite maison sur pieux, en bois, paille et torchis. Sur 2 hectares à nos débuts, nous avons créer petit à petit un environnement riche et diversifié. Nous gérons aujourd'hui 8 hectares dont une petite partie est allouée à la pépinière, et le reste constitué de prairies où paturent nos moutons et chevaux, de vergers conservatoires et de haies que nous avons mis en place, ainsi que de bois en libre évolution. Notre petite ferme est traversé par le Gourdet, un tout petit cours d'eau où l'eau coule sans cesse. Nous prenons le plus grand soin de ses berges.

 

Nous plantons et semons des arbres d'essences locales, des fruitiers, des arbres fourragers, mellifères, mais aussi des plantes, beaucoup de plantes, et nous installons des nichoirs à oiseaux, à insectes, à reptiles...  Nous sommes donc au milieu d'une réelle pouponnière.

La pépinière prend ainsi tout son sens : nous produisons pour nous et pour les jardins voisins. Nous souhaitons faire découvrir au plus grand nombre les plantes que nous cultivons pour qu'elles viennent faire pétiller vos papilles, soigner vos maux, embellir votre environnement, mais aussi celui des insectes, des oiseaux et de toute la faune de chez nous.

Thomas et Yoanna

bottom of page